Orange Money au Cameroun c’est 800 milliards F.Cfa de transactions par mois et 07 millions d’abonnés

orange-money-au-cameroun-c’est-800-milliards-f.cfa-de-transactions-par-mois-et-07-millions-d’abonnes

6 Juil 2021 | News | 0 commentaires

[Digital Business Africa] – Orange Money Cameroun a célébré ses dix ans d’existence au Cameroun ce 05 juillet 2021 à Yaoundé au Hilton hôtel. Au cours de la cérémonie de commémoration du lancement de ce service de paiement mobile qui revendique la place de leader au Cameroun, l’opérateur télécoms a présenté quelques chiffres.

D’après les chiffres présentés par Emmanuel Tassembedo, Directeur d’Orange Money Cameroun, aujourd’hui, Orange Money au Cameroun c’est plus de 800 milliards F.Cfa par mois en valeurs cumulées de transactions. « Quand je dis valeurs cumulées de transactions, ce sont les dépôts et les retraits, les transferts d’argent, les paiements de factures, de salaires, et tout ce qui est paiement marchand, etc. Nous faisons environ trois millions de transactions par jour. Avec l’interopérabilité avec le Gimac lancée en juillet 2020 après une phase pilote ayant duré plus de six mois, on voit bien que la valeur cumulée des transactions, que ce soit côté cumulé du Cameroun ou des autres pays de la sous-région où l’on peut envoyer ou recevoir de l’argent, plus de 70% des transactions transitent par Orange Money », affirme-t-il.

Emmanuel Tassembedo, Directeur d’Orange Money Cameroun
Emmanuel Tassembedo, Directeur d’Orange Money Cameroun

Interrogé au sujet des taxes et impôts reversés à l’Etat camerounais par Orange Money au sujet de ces 800 milliards de F.Cfa de transactions par mois, Emmanuel Tassembedo va indiquer qu’Orange retient la TVA qu’il reverse à l’Etat et paye bien évidemment les autres taxes en vigueur. « Nous payons naturellement tout ce qui est lié à l’activité. La TVA par exemple qui est appliqué au coût des transactions. Nous reversons la TVA à l’Etat. Aussi, vu que c’est une activité portée par Orange Cameroun, en fin d’année, s’il y a des bénéfices, les impôts s’appliquent sur l’impôt sur les revenus et toutes autres taxes qui s’y associent« , a-t-il précisé.

Pour sa part, le directeur général d’Orange Cameroun, Frédéric Debord, a indiqué qu’Orange Money représente, 07 millions de comptes de paiement mobile et plus de 60 000 partenaires marchands et de distribution. Parmi ces sept millions de détenteurs de porte-monnaie électronique, près de quatre millions disposent de comptes actifs en 2021 contre 200 000 en 2015.

« L’augmentation sans cesse croissante de la base de clientèle, plus exigeante en termes de qualité de service, la diversification des produits offerts, l’arrivée de concurrents (banques offrant du mobile money, fintech) nous ont conduit à concevoir une nouvelle normalité reposant sur quelques piliers dont le plus critique nous semble être l’accélération de l’automatisation de nos processus, de la digitalisation de nos offres, de l’implémentation du selfcare, et de la mise en œuvre de partenariats stratégiques afin d’assurer une meilleure disponibilité du produit, notamment dans les zones les plus reculées », affirme de DG d’Orange Cameroun.

Frédéric Debord annonce d’ailleurs que pour récompenser ses meilleurs clients Orange Money, Orange Cameroun va bientôt lancer un programme de fidélité à destination de tous ses abonnés qui auront cumulé un plus grand nombre de transactions au fil des prochains mois.

En termes de perspectives, Orange Money attend dans les prochains mois son agrément pour être établissement de paiement. « L’entreprise Orange Money Cameroun a été créée en 2019 et une demande d’agrément a été introduite auprès des autorités compétentes. A travers cette démarche, nous entendons faire évoluer l’activité Orange Money, en toute autonomie, vers des services encore plus attrayants, tels que le micro-crédit. L’ouverture des opérateurs de mobile money à la Centrale des Incidents de Paiement constitue un atout pour une meilleure évaluation du risque-client », confie Frédéric Debord.

A noter qu’Orange Money a été lancé au Cameroun en 2011 par Orange, en partenariat avec la BICEC qui avait reçu de la Banque des Etats de l’Afrique centrale une autorisation d’émission de la monnaie électronique.

Par Digital Business Africa

Verbatim

Frédéric Debord, directeur général d’Orange Cameroun.

« (…) Le service Orange Money, au départ, se limitait aux opérations de guichet (dépôts, retraits) et aux transferts de personne à personne. La disponibil

L’intégralité de cet article écrit et publié en premier sur Digital Business Africa

Naviguez par Tags : DIgital Business Africa

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code