Niger : La première édition de la semaine du Numérique prévue du 1er au 3 décembre 2022 pour une vulgarisation des TIC

niger-:-la-premiere-edition-de-la-semaine-du-numerique-prevue-du-1er-au-3-decembre-2022-pour-une-vulgarisation-des-tic

26 Sep 2022 | News | 0 commentaires

[DIGITAL Business Africa] – Quelque deux mois encore avant le début de la semaine du Numérique au Niger. La capitale politique Niamey a accueilli la cérémonie de lancement officiel des activités entrant dans le cadre des préparatifs de la première édition de la semaine du numérique et enjeux de la gestion des déchets électroniques, vendredi 23 septembre 2022. Le ministre de la Poste et des Nouvelles Technologie de l’Information, Moussa Hassan Bazaré, en assurait la présidence.

La première édition de la semaine du numérique qui se tiendra donc du 1er au 3 décembre 2022, vise essentiellement à vulgariser et à promouvoir les technologies de l’Information et de la Communication. Un intérêt sera également porté sur leurs usages et les innovations y afférentes. Par cette grand-messe du numérique, les autorités nigériennes espèrent susciter l’intérêt de la population à s’approprier de l’outil informatique pour accroitre la productivité et par là même développer le pays.

En ce qui concerne la question des déchets électroniques, le gouvernement joue la carte de la prévention, compte tenu des restes de matériaux électroniques, véritable danger pour l’écologie.

« Mieux vaut prévenir que guérir, nous nous sommes dit avec la montée en puissance du numérique, il y a tellement d’outils qui sont fabriqués dans le domaine. C’est donc ce qui nous a amenés à l’introduire dans le thème parce que c’est vraiment un problème d’environnement très important, donc il faudrait qu’on prenne ça en compte et en charge dans ce domaine », a indiqué le ministre de la Poste et des Nouvelles Technologie de l’Information, Moussa Hassan Bazaré.

Étaient présents à cette cérémonie, la présidente de la Haute Autorité à la Protection des Données à Caractères personnels, Sanady Tchimaden Hadatan, le directeur général de l’Autorité de Régulation des Communications électroniques et de la Poste (ARCEP),Hichimou Hassane, les directeurs généraux des sociétés de téléphonie, les cadres centraux du ministère de la Poste et Nouvelles Technologies de l’information et plusieurs invités.

Prenant la parole, le ministre de la Poste et des Nouvelles Technologie de l’Information, Moussa Hassan Bazaré, a rappelé le contexte dans lequel la semaine du numérique est née. L’on retient que la semaine du numérique a été instituée par l’Union africaine lors de la première édition de la semaine africaine des TIC (Satic), tenue à Libreville au Gabon en 2009. « L’Union africaine avait alors demandé, à tous les États-membres d’organiser une semaine du numérique pour amener les pays africains à mener des réflexions quant à la place des TIC dans le développement économique et social de l’Afrique en général, et dans chaque pays en particulier », a précisé le ministre Moussa Hassan Barazé.

Il aura donc fallu attendre 13 longues années pour voir le Niger répondre à cette demande de l’Union africaine, sous l’impulsion des autorités de la deuxième législature de la 7eme République avec à leurs tête le chef de l’État, Mohamed Bazoum, pour qui la transformation numérique du pays figure en bonne place parmi les priorités.

En effet, a rappelé Moussa Hassan Bazaré, le président de la république dès sa prise de service, conscient de la place du numérique, a annoncé le concept de la transformation numérique du Niger, ce qu’il a appelé le « Niger numérique ».

La semaine du numérique réunira des invités de marque, au rang desquels : les présidents des institutions, des ministres des autres pays, des acteurs de l’écosystème local et international. Ce sera aussi le lieu de rencontre et d’échanges entre professionnels du secteur et le public.

Par Jean Materne Zambo

L’intégralité de cet article écrit et publié en premier sur Digital Business Africa

Naviguez par Tags : DIgital Business Africa

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.