Le Nigéria suspend Twitter après la suppression d’un tweet du président Muhammadu Buhari

le-nigeria-suspend-twitter-apres-la-suppression-d’un-tweet-du-president-muhammadu-buhari

5 Juin 2021 | News | 0 commentaires

[Digital Business Africa] – C’est la réponse du berger à la bergère. Le ministre de l’Information et de la Culture du Nigeria, Alhaji Lai Mohammed, a annoncé ce vendredi 04 juin 2021 la suspension de Twitter au Nigeria pour exercice d’activités « susceptibles de saper l’existence de la société nigériane ». C’est ce qu’indique ce département ministériel dans un post sur Twitter.

Le ministre a également indiqué que le gouvernement fédéral a également ordonné à la National Broadcasting Commission (NBC) de commencer immédiatement le processus d’octroi des licences à tous les médias sociaux et à toutes les plateformes numériques OTT opérant au Nigeria.

The Minister of Information and Culture, Alhaji Lai Mohammed,
announced the suspension in a statement issued in Abuja on Friday, citing the persistent use of the platform for activities that are
capable of undermining Nigeria’s corporate existence.

— Fed Min of Info & Cu (@FMICNigeria) June 4, 2021

En réalité, cette suspension de Twitter au NIGERIA intervient après la suppression mercredi dernier d’un tweet du Président nigérian Muhammadu Buhari.

En effet, une série d’attaques armées contre des installations gouvernementales et sécuritaires a été menée dans le sud-est du Nigeria avec à la clé  au moins 126 pertes en vie humaine et de nombreuses institutions saccagées comme celle de la Commission électorale nationale indépendante (INEC).

Très vite, le gouvernement nigérian a imputé ces violences aux Peuples indigènes du Biafra (IPOB), un mouvement séparatiste qui milite pour l’indépendance du peuple biafrais. Car, ceux-ci avaient organisé des manifestations dans le Sud-est du Nigeria en souvenir aux victimes de la guerre du Biafra. D’après plusieurs sources, plus d’un million de personnes avaient péri en raison de la guerre et de la famine dans les années 1960.

Et la réponse du président nigérian Muhammadu Buhari a été ferme :  « Beaucoup de ceux qui se comportent mal aujourd’hui sont trop jeunes pour être conscients de la destruction et des pertes de vies qui ont eu lieu pendant la guerre civile du Nigeria. Ceux d’entre nous qui sont restés sur le terrain pendant trente mois et qui ont traversé la guerre vont les traiter dans la langue qu’ils comprennent. »

Dans un second tweet, le président nigérian indique qu’il reçoit « quotidiennement des rapports de sécurité sur les attaques et il est très clair que ceux qui sont derrière veulent que cette administration échoue ».

Seulement, le premier Tweet est mal pris part certains Nigérians qui estiment que le président appelle au massacre. Du coup, ils appellent twitter à supprimer le Tweet et à bannir le président du site du miccroblogging.

I commend @Twitter for deleting @MBuhari’s tweet threatening Civil War 2 on Nigeria’s SE. It was a most irresponsible tweet and Nigerians are gratefu

L’intégralité de cet article écrit et publié en premier sur Digital Business Africa

Naviguez par Tags : DIgital Business Africa

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code