Côte d’ivoire: Amadou Coulibaly réitère le vœu de création d’un bouquet UEMOA TNT

cote-d’ivoire:-amadou-coulibaly-reitere-le-voeu-de-creation-d’un-bouquet-uemoa-tnt

17 Nov 2022 | News | 0 commentaires

[DIGITAL Business Africa] – Le gouvernement ivoirien tient à la création d’un bouquet UEMOA TNT. Son porte-parole et ministre de l’Économie numérique, Amadou Coulibaly, l’a rappelé lors de la cérémonie de lancement de la troisième Assemblée générale du Réseau africain des Télécommunications(RAT), le 14 novembre 2022.

Les travaux se sont tenus du 14 au 16 novembre 2022 en présence des délégations venues de l’espace UEMOA( Union économique et monétaire Ouest africaine) et différents partenaires techniques. Le thème affecté à ces assises était « La viabilité des Télédiffuseurs ».

« Durant ces trois jours, vos réflexions graviteront autour des questions liées, entre autres, au paiement des droits de diffusion par les éditeurs, aux possibilités d’élargissement des missions des opérateurs, au modèle économique de la TNT, aux partenaires stratégiques et aux possibilités de création d’un bouquet UEMOA que nos États accueilleront. Puisque la Commission de l’UEMOA nourrissait également cette idée », a évoqué Amadou Coulibaly le porte-parole du gouvernement, avant le début des travaux.

Adama Ouedraogo, directeur général de la société Burkinabè de télédiffusion (SBT), par ailleurs président du RAT, a à cet effet, salué la venue de la TNT dans l’espace UEMOA.

« La télévision numérique terrestre (TNT), faut-il le rappeler, c’est une révolution qui a pour but d’améliorer de façon significative le droit à l’information et de mettre à la disposition de nos populations une offre plus riche et plus diversifiée », a-t-il dit.

Dans l’espace UEMOA, les sociétés de diffusion et les activités d’édition sont encadrées conformément à la directive N°01/2015/CM/UEMOA du 30 mars 2015, portant harmonisation du cadre règlementaire de la TNT dans ledit espace .

Le texte permet d’encadrer la mise en place de la télévision numérique terrestre (TNT) et de créer un environnement propice, économiquement viable pour les producteurs et les diffuseurs. la TNT est censée augmenter la qualité technique, le nombre de chaînes et améliorer l’accessibilité de deux manières : une meilleure couverture géographique du territoire et un accès plus démocratique à la télévision numérique, comparativement au satellite.

Dans l’espace UEMOA-CEDEAO, l’adaptateur TNT à la norme DVB-T2 / MPEG4 est vendu 10 000 FCFA maximum en Côte d’Ivoire et 15 000 FCFA au Sénégal. Au Burkina Faso, où le gouvernement a fixé le prix à 10 000 FCFA, le décodeur MPEG4 est disponible à des prix de détail compris entre 17 500 FCFA et 20 000 FCFA, selon l’économiste du Faso.

Le projet de création de la TNT au sein de la zone UEMOA a été émis lors de la 11e édition des Universités africaines de la Communication de Ouagadougou (UACO), en 2019. Deux années après, est né le Réseau africain des Télécommunications(RAT), plus précisément le 26 novembre 2021. Les États africains voudraient par cette avancée technologique  impulser un secteur de l’audiovisuel africain rentable et inclusif .

Par Jean Materne Zambo

L’intégralité de cet article écrit et publié en premier sur Digital Business Africa

Naviguez par Tags : DIgital Business Africa

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.