Cameroun : Le MINFOPRA annonce la mise en place prochaine d’une plateforme web centralisant l’ensemble des services publics [Vidéo]

cameroun :-le-minfopra-annonce-la-mise-en-place-prochaine-d’une-plateforme-web-centralisant-l’ensemble-des-services-publics-[video]

25 Juin 2022 | News | 0 commentaires

[DIGITAL Business Africa] – Le Cameroun sera bientôt doté d’une plateforme web rassemblant l’ensemble des services publics offerts par l’administration camerounaise aux usagers. L’annonce a été faite par le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE, ce 23 juin 2022 lors d’une conférence organisée au Palais polyvalent des sports de Yaoundé sur le thème : « Rôle de la 4e révolution industrielle dans la réorganisation de la prestation des services et de la relance pendant et après la pandémie ».

Le Minfopra célébrait à cette occasion la 27e Journée africaine de la Fonction publique qui qui coïncide cette année avec l’organisation du Salon de l’Action gouvernementale (Sago) où le Minfopra a effectué un déploiement particulier pour présenter aux visiteurs ses différents chantiers de dématérialisation des services publics et de modernisation de l’action publique.

Après avoir présenté ces chantiers et réalisations, le ministre Joseph LE a annoncé qu’à court et à moyen termes, le MINFOPRA envisage d’améliorer les services dus aux usagers à travers : la mise en place d’un portail des services numériques qui va centraliser tous les services de l’Administration Publique Camerounaise ; la dématérialisation de la nouvelle procédure d’évaluation des agents publics ; l’application de contrôle de présence inopiné à travers des terminaux mobiles biométriques sécurisés ; la certification en ligne des actes de carrières ; la mise sur pied d’une plateforme d’authentification des diplômes afin de raccourcir le délai de traitement ; le passage en ligne des épreuves écrites aux concours administratifs et enfin la conception des dispositifs de télétravail.

Pour ce qui est de la mise en place d’un portail des services numériques centralisant tous les services de l’administration publique camerounaise, Joseph LE indique que cela sera fait « à très très brève échéance », car les discussions ont déjà commencé avec une soixantaine d’administration publique.

« En effet, à travers son projet « Système de Renseignement des agents publics et des usagers », le MINFOPRA entend utiliser de manière efficiente les services des TIC, en vue de transmettre des informations à destination des usagers.  Ainsi, à travers les mails, les SMS, une application mobile (Android/iOS), le portail USSD, les usagers pourraient recevoir toutes les informations essentielles, concernant l’évolution des dossiers et même certaines informations relatives aux concours administratifs, lancés par le MINFOPRA. Nous pourrons également interagir avec ces derniers, au moyen d’un Chat ou d’un forum. À terme, on pourra par exemple, à chaque mouvement significatif du dossier, transmettre un message instantanément à l’intéressé », a expliqué Joseph LE.

Voir la conférence organisée par le Minfopra avec plusieurs intervenants comme le Pr MACHIKOU née Nadine NGAMENI, Agrégée des Sciences Politique et Professeur titulaire des Universités, Vice-Recteur de l’Université de Yaoundé II-Soa en charge des Relations avec le monde économique, qui a exposé sur le sous-thème des « enjeux de la refondation du service public » dans le contexte de la quatrième révolution industrielle. Pour elle, il faut que les ressources humaines devant conduire la transformation digitale soient mieux formées et que les infrastructures numériques soient déconcentrées dans les territoires et non plus seulement dans les services centraux situés dans les grandes villes. Live réalisé par le cabinet ICT Media STRATEGIES.

La Journée africaine de la Fonction Publique a été instituée par la première conférence panafricaine des ministres en charge de la Fonction publique tenue les 20 et 21 juin 1994 à Tanger (Maroc) et adoptée par l’Organisation des Nations Unies, à travers sa résolution n° 57/277 du 20 décembre 2002.

Par Digital Business Africa

Point sur l’utilisation des TIC et du Numérique au MINFOPRA

Cameroun : Le MINFOPRA annonce la mise en place prochaine d’une plateforme web centralisant l’ensemble des services publics

Dans son propos liminaire, le ministre Joseph LE a dressé un bilan des actions menées dans son département ministériel en vue d’intégrer les progrès du numérique dans l’action gouvernementale. Extraits.

« Plusieurs actions de réorganisation de la prestation des services rendus aux usagers ont été menées depuis le début de la pandémie du Covid-19.

C’est ainsi que, pour éviter l’arrêt des activités, le MINFOPRA a entrepris, d’instaurer le passage des examens oraux, aux concours administratifs, par visioconférence, et la tenue des conseils de discipline en ligne, afin de réduire le nombre de personnes dans le même espace physique. Ce, conformément aux prescriptions du Chef de l’Etat, pour éviter la propagation de cette terrible pandémie.

Pour le faire, nous avons procédé à l’interconnexion des dix Délégations Régionales du MINFOPRA aux services centraux par la fibre optique posée par CAMTEL. Ce qui a permis d’étendre le SIGIPES en région, ainsi que l’accès au fichier central des archives préalablement numérisé, afin de déconcentrer certains services rendus aux usagers.

Nous avons notamment comme service : la certification des actes administratifs, la notification et le retrait des actes aboutis. L’objectif étant de limiter les déplacements des usagers vers Yaoundé, avec tous les risques et les dépenses pouvant en découler.

Dans la même mouvance, la procédure d’inscription des candidats aux différents recrutements dans la fonction publique, a été dématérialisée, pour se faire désormais en ligne, sous réserve d’un dépôt des documents physiques apostériori.

En outre, et dans la perspective de tirer davantage  parti des technologies de l’industrie 4.0, une convention de partenariat a été signée avec CAMTEL, opérateur historique disposant d’une infrastructure adaptée, pour le Cloud Computing.

Cette infrastructure permettra au MINFOPRA de sécuriser les données d’une part, et d’autre part d’héberger certains de ses services métiers.

Nous avons également le nouveau SIGIPES, qui va offrir entre autres, la possibilité de gérer le temps et la présence des agents publics au travail, à travers les bornes biométriques.

Ce qui, à terme, va permettre le calcul de la solde basée sur l’assiduité, afin

L’intégralité de cet article écrit et publié en premier sur Digital Business Africa

Naviguez par Tags : DIgital Business Africa

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code