Cameroun : Le logiciel  KoboCollect utilisé par le CNTS pour repertorier les structures impliquées dans le don de sang 

cameroun-:-le-logiciel -kobocollect-utilise-par-le-cnts-pour-repertorier-les-structures-impliquees-dans-le-don-de-sang 

2 Avr 2024 | News | 0 commentaires

[DIGITAL Business Africa] – Le Centre national de Transfusion sanguine veut bien savoir qui touche à l’ « or rouge » au Cameroun. Le Pr Dora Mbanya, DG du Centre national de Transfusion sanguine, a organisé un atelier de formation  des responsables régionaux et centraux du CNTS à l’utilisation de l’outil de collecte de données sanguines. L’ initiative bénéficie du partenariat de l’ambassade de France. Durant trois jours, les participants vont acquérir des connaissances prodiguées par des consultants en vue de réaliser la cartographie des centres de collecte de sang, des organisations de la société civile (OSC), impliqués dans l’activité du don sanguin au Cameroun.

« L’objectif est d’identifier les associations, OSC qui sont impliquées dans la transfusion sanguine, la promotion du don de sang et qui ont le potentiel. C’est important que le personnel du SNTS soit formé à l’utilisation de cet outil (KoboCollect) » , a dit le Le Pr Dora Mbanya, DG du CNTS.

Le logiciel KoboCollect, est utilisé par les professionnels partout où une collecte de données de terrain fiable et professionnelle est requise. Les équipes du CNTS effectueront des descentes sur le terrain pour vérifier l’efficacité des 358 organisations de la société civile, qui œuvrent dans divers domaines. Mais aussi recenser les potentiels donneurs de sang au Cameroun.

Un plan de travail est mis sur pied à l’effet de recueillir toutes les informations sur le terrain par les agents du CNTS, outillés à l’occasion de cet atelier. Les données recensées seront dans un premier temps stockées sur la plateforme KoboCollect pour plus tard être transférées au CNTS. L’on peut déjà se faire une idées de ces données, généralement à caractère personnel. Il peut s’agit entre autres de :
– l’ Etat civil, identité et données d’identification (nom, prénom, adresse, n° d’identifiant donneur etc.)
– Vie personnelle (voyage, tatouage, situation familiale, mesures de protection légale comme la tutelle par exemple)
– Données de santé et autres données : pathologies, affections, antécédents familiaux, données relatives aux soins, vaccinations, prises de médicaments, situations ou comportements en lien avec le risque d’infections transmises par voie sanguine.

Il n’est pas exclu que certaines informations sus évoquées ne soient pas présentes dans le formulaire qui sera remis aux OCS et organisations qui sont les cibles de cette opération. Simon Gabrilel Ndjib Oum, l’un des consultants recrutés, a indiqué que le travail va s’appuyer sur une méthode précise, notamment :  la descente sur le terrain, le remplissage de l’outil Tello par le partenaire, la jonction des responsables d’associations. Un pré test de l’outil Tello sera conduit, ce mercredi 03 avril 2024 à l’ hôpital de Dzoungolo sis à Yaoundé.

Précision, l’objectif général du CNTS est de pouvoir empocher 400.000 poches de sang par an. Raison pour laquelle son DG l Pr Dora Mbanya, exhorte  tous les Camerounais âgés de 18 à 60 ans à faire un geste pour sauver des vies. Il suffit  simplement de se rendre auprès des formations impliquées dans la collecte de sang pour un don.
Par Jean Materne Zambo

L’intégralité de cet article écrit et publié en premier sur Digital Business Africa

Naviguez par Tags : DIgital Business Africa

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *