Cameroun : Japhet Djetabe, pour des jeunes cultivés et responsables sur les réseaux sociaux

cameroun-:-japhet-djetabe,-pour-des-jeunes-cultives-et-responsables-sur-les-reseaux-sociaux

18 Nov 2022 | News | 0 commentaires

[DIGITAL Business Africa ] – Pour qui connait l’onomastique (l’étude des noms) sait le degré d’ouverture, d’amour que porte « Japhet ». Si la communication du Minpostel est dévolue à Japhet Timothée Djetabe, cela est dû certainement à son ouverture d’esprit et à l’amour du travail.

Au-delà même de sa tâche de chef cellule de Communication, il accompagne sa hiérarchie sous une autre casquette, notamment en tant qu’écrivain. A preuve qu’en 2018, l’auteur signe « Dérives de la génération Android », un essai sur les égarements des jeunes sur internet et les réseaux sociaux, paru aux éditons Keren. Cet ouvrage épouse le combat que mène le chef de l’État, Paul Biya.

« Chaque fois qu’en un clic, vous empruntez ces autoroutes de la communication qui vous donnent une visibilité planétaire, il vous faut vous souvenir que vous n’êtes pas pour autant dispensés des obligations civiques et morales, telles que le respect de l’autre et des institutions de votre pays », prévenait Paul Biya lors de son discours à la jeunesse le10 février 2018.

Du haut de ses 36 ans, Japhet Timothée Djetabe apparaît donc comme un auteur et un acteur engagé, qui interpelle la jeunesse sur des fléaux qui peuvent empêcher l’éclosion de son talent et corrélativement le développement de l’Afrique.

« A travers mes livres, j’aborde des thématiques telles que la culture, l’éducation, l’unité nationale. Mais j’interpelle également le lecteur sur certaines tares comme l’alcoolisme, les dangers des nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication etc. », justifie l’auteur. Sa bibliographie le témoigne d’ailleurs.

Une plume sept étoiles

La plupart des sept œuvres de Japhet Timothée Djetabe sont atemporelles ; elles défient le temps. A titre d’exemple : « Au feu, le pays brûle » publié en 2017. La pièce de théâtre est retenue au premier tour du Prix RFI-théâtre 2017. L’ouvrage est édité à Keren et parle du climat conflictogène de certains pays africains, le Cameroun y compris. La même année, il signe le recueil de poèmes « les chauves sourient la nuit ».

En 2018, il reçoit le Prix du meilleur talent de littérature jeune, décerné par le Comité de l’excellence africaine. Les autres livres sont destinés à l’éducation, dont « Approfondir sa culture générale » Tome I et Tom II, «Voyage au pays des hommes cultivés » et « lettre sur la clef de la réussite scolaire ». La clef du succès, il la détient, certainement, au regard de ses efforts consentis pour la maîtrise de l’anglais.

« Le Minpostel fait partie des administrations qui mettent un point d’honneur sur le bilinguisme. Je le vis bien, naturellement. Puisque cela m’oblige à me l’imposer. Sur le plan humain c’est un plus, parce qu’il y a quelques années, je ne pouvais pas présenter une cérémonie dans les deux langues. Mais avec un peu de patience et d’apprentissage, je le fais depuis deux ans , avec un peu d’aisance et je ne compte pas m’arrêter là », a avoué l’auteur.

Après son passage à l’École supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (2006-2009), il va évoluer dans le métier progressivement. D’abord en tant que reporter puis chef Desk. Il sera tour à tour chef Desk Sport à l’Émergence ( 2010-2011), chef Desk Étranger à l’Actu ( 2011).

Depuis lors, il embrassera la communication institutionnelle comme cadre au service de l’information et des Conférences de l’Université de Yaoundé I. Son expérience s’étoffe au fil des ans. Le 09 août 2019, Japhet Timothée Djetabe est promu chef cellule de Communication du Ministère des Postes et Télécommunications.

Par Jean Materne Zambo

L’intégralité de cet article écrit et publié en premier sur Digital Business Africa

Naviguez par Tags : DIgital Business Africa

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.